Aller au contenu

Toronto, le 30 septembre 2021 – Le Conseil scolaire catholique MonAvenir (Csc MonAvenir) souligne aujourd’hui la première journée nationale de la vérité et de la réconciliation. Cette journée, connue dans les écoles comme la « Journée du chandail orange », rend hommage aux milliers d’enfants des Premières Nations, Métis et Inuit qui ont été enlevés de leur foyer et forcés de fréquenter un pensionnat autochtone. Nous exprimons ainsi notre solidarité avec les survivants qui souffrent encore aujourd’hui de séquelles ineffaçables.

Nos pensées et nos prières vont aux victimes et leurs familles, dont les enfants leur ont été enlevés dans des conditions effroyables. Pour ce faire, les drapeaux de toutes les écoles du Csc MonAvenir sont mis en berne aujourd’hui.

En communion avec notre thème pastoral ; « Rebâtir, rétablir et renouveler ensemble », le Csc MonAvenir et ses écoles participent à cette journée dans un esprit de réconciliation, dans le but de rebâtir les relations avec les peuples autochtones et de construire avec eux un monde meilleur. Porter du orange n’est pas seulement un signe de solidarité, c’est aussi un signe de respect envers tous les survivants et toutes ces vies qui ont été perdues. Nous voulons ainsi affirmer notre engagement à faire route avec les peuples autochtones sur la voie de la réconciliation.

Image chaque enfant compte dans un coeur orange avec une plume

Dans les salles de classe, la journée est ponctuée d’activités et de réflexion sur l’histoire afin de ne jamais oublier. Par son histoire, le chandail orange est devenu un symbole de la dépossession de la culture dont ont été victimes les enfants autochtones durant de nombreuses années. Le Service de la programmation du Csc MonAvenir a préparé une liste d’activités pour les élèves de la maternelle à la 12e année afin de souligner cette journée. Par ailleurs, les élèves de la 5e à la 12e année et les enseignants sont invités à rejoindre le rassemblement virtuel organisé par le Centre national pour la vérité et la réconciliation (CNVR) tout au long de la semaine.

Le Conseil scolaire catholique MonAvenir et toutes ses écoles appuient les communautés autochtones dans leur lutte vers la justice en reconnaissant les expériences des survivants des pensionnats. Le thème « Chaque enfant compte » met en lumière l’impact des pensionnats sur les élèves d’hier et d’aujourd’hui et évoque l’espoir d’un avenir meilleur pour tous les enfants. L’image qui circule aujourd’hui sur nos réseaux est une création d’une élève de l’École secondaire catholique Sainte-Famille.

Vous pouvez suivre les activités de la journée en images sur les médias sociaux des écoles et du Conseil scolaire : facebook.com/cscmonavenir, sur Twitter @cscmonavenir et sur Instagram @cscmonavenir.

Le Conseil scolaire catholique MonAvenir accueille cette année plus de 16 300 élèves, au sein de ses 62 écoles : 47 écoles élémentaires, 1 école intermédiaire, 1 école virtuelle, 11 écoles secondaires et deux écoles élémentaires et secondaires établies sur un territoire de plus de 40 000 km2 qui s’étend de la péninsule du Niagara à Peterborough et du lac Ontario (Toronto) à la baie Georgienne. Notre grand réseau d’écoles catholiques de langue française permet à chaque élève de se sentir membre d’une grande communauté scolaire francophone fondée sur la foi et de bénéficier d’une éducation de première qualité, dans un environnement d’apprentissage riche, équitable et inclusif.

Le CSC MonAvenir tient à offrir des services et des communications accessibles aux personnes vivant avec un handicap. Pour recevoir une partie quelconque du présent document sous une autre forme, veuillez remplir le formulaire sur notre site Internet : www.cscmonavenir.ca/accessibilite

 

-30-

Source:
Virginie Oger

Conseillère aux communications

Service des relations corporatives

Tél : 416.397.6564, poste 73120

voger@cscmonavenir.ca  | facebook.com/cscmonavenir | @cscmonavenir

 


© 2021 Conseil scolaire catholique MonAvenir

Éducation en langue française en Ontario L'École Catholique Ontario