Conseil scolaire catholique MonAvenir » Le Conseil scolaire catholique MonAvenir signe une entente de partenariat avec deux maisons diocésaines de l’enseignement catholique en France

Réjean Sirois, directeur de l’éducation du Conseil des écoles catholiques du Centre-Est, André Blais, directeur de l’éducation du Conseil scolaire catholique MonAvenir, Nicolas Carlier, directeur diocésain de Clermont-Ferrand et de Moulins, Benoit Mercier, directeur général de l’Association franco-ontarienne des conseils scolaires catholiques, Didier Ferry, directeur diocésain de Puy et de St Flour et Lyse-Anne Papineau, directrice générale du Conseil scolaire catholique du Nouvel-Ontario.

Sudbury, le 13 avril 2018 –  Le Conseil scolaire catholique MonAvenir se joint à cinq autres conseils scolaires catholiques de langue française de l’Ontario pour signer une entente de partenariat avec deux maisons diocésaines de l’enseignement catholique en France. L’objectif est de développer un ensemble d’activités éducatives et de faciliter les échanges et le partage de ressources pédagogiques, d’expériences, de connaissances et de stratégies d’enseignement et d’apprentissage.

Les six conseils scolaires catholiques de langue française suivants ont signé l’entente avec la direction diocésaine de l’Enseignement catholique du Puy et de St Flour et la direction diocésaine de l’Enseignement catholique de Clermont et de Moulins: Conseil scolaire catholique MonAvenir, Conseil scolaire catholique Providence, Conseil scolaire catholique du Nouvel-Ontario, Conseil scolaire catholique Franco-Nord, Conseil scolaire catholique des Grandes Rivières, et le Conseil des écoles catholiques du Centre-Est.

Le directeur de l’éducation du Csc MonAvenir, André Blais, était très satisfait de cette rencontre. « Cette nouvelle entente permettra d’offrir de belles opportunités de développement aux membres du personnel de notre Conseil et un partage de connaissances qui ne peut qu’être profitable pour l’amélioration des pratiques au sein de nos écoles catholiques de langue française. »

En somme, l’entente de partenariat permettra d’élargir les frontières du monde de l’éducation catholique de langue française et d’accroître sa qualité.

Ce partenariat s’adresse aux écoles élémentaires et secondaires et vise concrètement :

  • à soutenir l’apprentissage et l’enseignement catholique de langue française et permettre une compréhension des cultures respectives;
  • promouvoir une meilleure connaissance et une meilleure compréhension de leurs systèmes éducatifs respectifs;
  • donner au personnel des conseils scolaires des écoles catholiques de l’Ontario et des instituts français l’occasion d’enrichir leur formation professionnelle;
  • favoriser le partage d’expertise, d’appui-conseil et la collaboration en matière de gestion et de livraison des programmes d’études et de services aux élèves; et
  • privilégier autant que possible le recours aux nouvelles technologies (échanges sur Internet, vidéoconférences, etc.) afin de réduire les coûts et de ne pas mobiliser un trop grand nombre de formateurs.

Le partenariat permettra au personnel pédagogique de participer aux programmes de mobilité internationale existants ou de développer des échanges poste pour poste. Ils pourront également participer à des activités de formation et partager leurs réflexions sur des thèmes en lien avec la pédagogie, les résultats scolaires et les pratiques innovantes. Par ailleurs, le recours aux nouvelles technologies sera privilégié autant que possible entre les deux pays.

De plus, cela encouragera le séjour d’élèves dans les écoles catholiques de langue française de l’Ontario et des instituts français. L’objectif de ces séjours sera de permettre aux élèves participants d’accroître leurs expériences et compétences professionnelles et interculturelles afin d’acquérir une meilleure connaissance du monde qui les entoure.

« Nous sommes très heureux d’avoir développé ce partenariat avec ces deux maisons diocésaines de l’enseignement catholique en France. Nos écoles catholiques de langue française sont réputées pour l’excellence, l’inclusion et l’innovation et cette nouvelle entente permettra aux élèves de s’ouvrir sur le monde et de développer des compétences globales qui les aideront à atteindre leurs plus hautes aspirations. » a déclaré Melinda Chartrand.

Vous pouvez suivre les activités du Csc MonAvenir sur notre site Internet www.cscmonavenir.ca/ sur facebook.com/cscmonavenir et sur Twitter @cscmonavenir.

Le Conseil scolaire catholique MonAvenir accueille cette année plus de 17 000 élèves, au sein de ses 59 écoles : 47 écoles élémentaires, 11 écoles secondaires et une école élémentaire et secondaire établies sur un territoire de plus de 40 000 km2 qui s’étend de la péninsule du Niagara à Peterborough et du lac Ontario (Toronto) à la baie Georgienne. Notre grand réseau d’écoles catholiques de langue française permet à chaque élève de se sentir membre d’une grande communauté scolaire francophone fondée sur la foi et de bénéficier d’une éducation de première qualité, dans un environnement d’apprentissage riche, équitable et inclusif.

Le CSC MonAvenir tient à offrir des services et des communications accessibles aux personnes vivant avec un handicap. Pour recevoir une partie quelconque du présent document sous une autre forme, veuillez remplir le formulaire sur notre site Internet : www.cscmonavenir.ca/accessibilite/

– 30 –

Source :
Eve-Amélie Towner-Sarault
Conseillère aux communications
Tél : 416.397.6564, poste 73120
etownersarault@cscmonavenir.ca
facebook.com/cscmonavenir | @cscmonavenir

 

 

 


© 2018 Conseil scolaire catholique MonAvenir